ANPER-TOS

Association Nationale pour la Protection des Eaux & Rivières Truites, Ombres,Saumons

La lettre d’ANPER-TOS

1958 -2018 : ANPER – TOS à 60 Ans

Il est temps, en cette mi-2018, et avant la période estivale propice aux vacances de faire le point sur notre Association, son organisation, ses difficultés, ses actions. 

L’année a tout d’abord été marquée par notre Assemblée Générale qui s’est tenue à Ornans, Haute Vallée de la Loue (25) le 24 février dernier. Son organisation et son déroulement, les débats et exposés qui y ont été portés ont été des marqueurs positifs. A cette occasion, il est impératif de pouvoir compter sur une mobilisation plus massive de nos adhérents. C’est un point important pour la vie de l’association et des valeurs qu’elle porte, nos rivières, notre environnement ont chaque jour un peu plus besoin d’être défendus contre les agressions qui leur sont infligées. Nous comptons donc d’ores et déjà sur vous pour venir en nombre à l’Assemblée Générale 2019. 

Nous devons également déplorer le départ de notre salariée permanente, Mme Brillon dans le courant du mois de mars et qui a réalisé  un très gros travail pour le compte de notre Association. Nous avons dû également  procéder à un remaniement de notre conseil d’administration, remaniement pas encore complètement achevé, mais nécessaire à la pertinence des positionnements d’ANPER-TOS sur les grands dossiers : Plan Nitrates Régionaux, Politique Grands Migrateurs sur l’ensemble du territoire, Transition énergétique avec le foisonnement de dossiers de micro-centrales hydro-électriques. 

L’ensemble de ces difficultés pèse bien sûr fortement sur notre activité et nous avons donc fixé les prochaines priorités lors du Conseil d’Administration du 02 juillet. 

Tout d’abord, un nouveau site internet va voir le jour d’ici le début de l’automne. Plus, clair, plus lisible, il offrira plus de documentation et de liens vers nos actions et vers celles de nos partenaires. Nous avons également commencé les prospections pour le recrutement d’un(e) permanent(e) disposant de compétences administratives, scientifiques et juridiques. Là aussi nous espérons aboutir cet automne, avec des locaux adaptés au fonctionnement de notre Association.

Parallèlement, nos membres continuent de travailler localement pour porter la voix des rivières et des zones humides. ANPER-TOS a initié au cours des derniers mois des plaintes pour faits de pollution notamment en Bretagne, en Midi Pyrénées, en Franche Comté, en Auvergne,mais aussi sur des problématiques de continuité écologique. Des partenariats se mettent en place  avec les institutions du monde la pêche mais également avec des ONG Locales, régionales et nationales. 

Sur l’axe Loire-Allier, nous nous efforçons de faire porter un nouveau regard sur une politique de restauration du saumon qui patine depuis des décennies et un soutien financier a été apporté à l’association qui lutte contre la micro-centrale de Chanteuges. Dans le Sud Ouest, nous  soutenons les efforts faits pour préserver les migrateurs du Bassin de l’Adour et des plaintes sont également en cours pour des affaires de pollutions. Enfin, nous saluons la coopération née en Franche Comté avec SOS Loue, l’UFC Que Choisir et Cepesc concernant le plan nitrates. Il faut d’ailleurs insister sur l’importance des liens tissés partout sur le territoire avec les autres ONG, car c’est ce qui nous rend tous plus forts. 

Pour continuer ce travail, nous avons besoin de vous, de vos compétences, de votre bonne volonté, de vos connaissances et de vos réseaux. Nos actions ont un coût : frais de justice, salaire à venir de l’employé(e), matériel, communications et notre réussite en dépend. Nous vous enjoignons tous, au bord de l’eau, en famille, au travail à recruter de nouveaux adhérents. Nous souhaitons également trouver des mécènes et chacun peut là aussi œuvrer, les formulaires sont disponibles en ligne ou sur demande.

Le Président, Jean-Michel FERRY

Anper-TOS © 2018 Mentions légales