Bouton adhésion
Bouton récolteur
Bouton mécénat

Glossaire

Vous trouverez sur cette page la définition des nombreux acronymes ou expressiosns utilisées sur notre site.
Vous pouvez rechercher une définition en cliquant sur la première lettre du mot que vous recherchez

Glossaire

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a 20 définitions dans ce répertoire commençant par la lettre I.
IBD
Indice biologique diatomique. Un des indicateurs les plus fiables de mesure de la qualité biologique d’un cours d’eau
IBGN
Indice biologique global normalisé
ICPE
Installations classées pour la protection de l’environnement La définition d’une ICPE est donnée par le Livre V, Titre I, art. L 511-1 du Code de l’environnement (ancienne loi du 19 juillet 1976). Une installation classée pour la protection de l’environnement est une installation fixe dont l’exploitation présente des risques pour l’environnement. Exemples : usines, élevages, entrepôts, carrières, etc. Pour savoir si une installation est soumise à cette réglementation, il faut se référer à la nomenclature qui, dans sa dernière version, se présente sous la forme d’une liste de substances et d’activités auxquelles sont affectés des seuils - quantité de produits, surface de l’atelier, puissance des machines, nombre d’animaux, etc. - (décret du 20 mai 1953). En fonction du dépassement de ces seuils, il existe deux régimes : déclaration ou autorisation. Avant sa mise en service, l’installation classée doit accomplir une procédure plus ou moins complexe en fonction de son régime.
IED-IPPC
La directive européenne dite « directive IED » (« Industrial Emissions Directive»), remplacera à terme la directive IPPC (« Integrated Pollution Prevention and Control»)
IFREMER
Institut français de la mer
IGE
Inspection générale de l’environnement
IMACOF
Ingénierie des milieux aquatiques et des corridors fluviaux (Faculté des Sciences de Tours). Devenue ITERES
INCISION DU LIT VIF (ou LIT MINEUR)
) Lorsque les cours d’eau ne se rechargent plus en sédiments par des apports provenant de l’amont si ceux-ci sont bloqués par des obstacles transversaux (cas le plus fréquent) ou par des extractions de granulats, le lit a tendance à s’enfoncer, l’érosion n’étant plus compensée. La Loire est un exemple typique d’enfoncement du LIT MINEUR suite à des extractions massives de granulats. Cela provoqua l’effondrement du Pont Wilson à Tours en 1978. Un autre type d’incision résulte des curages et recalibrages mécaniques de cours d’eau pratiqués jusque dans les années 1990 par l’agriculture intensive.
INERIS
Institut national de l’environnement industriel et des risques
INONDATION
On confond souvent CRUE et inondation. La crue, c’est lorsqu’un cours d’eau occupe son LIT MAJEUR. L’inondation, c’est lorsqu’il en sort. Il en sortira d’autant plus facilement qu’on aura réduit son espace de mobilité.
INRA
Institut national de recherche agronomique, devenue INRAE
INSEE
Institut national de la statistique et des études économiques
INSERM
Institut national de la santé et de la recherche médicale
INSTITUT DE L’ENVIRONNEMENT DE RENNES
Un « faux-nez » typique de la réponse que donne une partie du monde agricole au problème des excès d’AZOTE de l’agriculture intensive (voir NITRATES). Ce pseudo-institut scientifique, financé pour l’essentiel par le lobby porcin, organise des réunions et bat la campagne pour diffuser l’idée selon laquelle les marées vertes (voir ULVES) ne seraient pas causées par les nitrates, ce que toutes les études de l’INRA et de l’IFREMER ne cessent pourtant de démontrer et prouver, et il utilise des médecins plus ou moins manipulés (ce qu’un parti politique appelait autrefois « l’Idiot utile ») afin de vanter les mérites des nitrates pour la santé, le but étant de s’attaquer à la norme de potabilité des 50 mg/litre dont le respect contraint l’agriculture intensive (voir ZONES VULNERABLES).
IOTA
Cette nomenclature désigne les Installations, Ouvrages, Travaux et Aménagements soumis à autorisation ou à déclaration par la législation sur l’eau et figure dans un tableau annexé à l’article R214-1 du code de l’environnement. Ce sont, "les installations, ouvrages, travaux et activités réalisés à des fin non domestiques par toute personne physique ou morale, publique ou privée et entraînant des prélèvements sur les eaux superficielles ou souterraines, restituées ou non, une modification du niveau ou du mode d’écoulement des eaux, la destruction de frayères, de zones de croissance ou d’alimentation de la faune piscicole ou des déversements, écoulements, rejets ou dépôts directs ou indirects, chroniques ou épisodiques, même non polluants’’
IPR
Indice poisson rivière. Indice d’abondance utilisé par l’ONEMA devenu AFB
IRD
Institut de recherche pour le développement
IRSN
Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire
IRSTEA
Institut de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture.
ISO
International Standards Organization