Activité coordination ANPER 65

Les  dossiers importants en cours et nos objectifs pour 2019.

  • La mine de Pierrefitte Soulom (RECILEX). Statut quo.
  • Le sarcophage Yara à Pierrefitte.   Inquiétude de la DREAL sur la montée du lit du gave en aval de la digue Feropem. Nous n’avons pas avancé sur notre retour au CODERST. Cela devient un objectif prioritaire 2019, nous allons essayer de profiter de l’arrivée du nouveau Préfet, en souhaitant que le PACC soit intégré dans ses « Missions ».
  • La carrière du bois du Bager. Le recours est déposé. ACCOB, SEPANSO, ANPER.
  • Le lac des Gaves. Toujours peu de nouvelles, la « thésarde » fait avancer le dossier. Nous trouvons qu’il y a peu d’information et de contact, une commission a pourtant été mise en place, mais elle n’est pas consultée, on lui demandera sans doute de valider ? Pas très moderne.
  • Les projets de micro-centrales.  Le projet Aspé gave de Saugué, n’a pas été retenu. Comme quoi ? Mais de nombreuses EP (Enquête Publique) vont avoir lieu. Nous serons vigilent.
  • Le Gave de Pau : Demande d’un REX, (retour d’expérience), sur tous les travaux réalisés, urgence, post crue, papi 1, papi 2, Gemapi. Pas de réponse sur cette demande de projet. Tous les services sont sourds ! ! ! nous allons donc proposer ce sujet à des masters ou thèses.
  • Réaliser un partenariat plus étroit avec l’Agence de l’eau à Pau.

Nous avons rencontré Véronique Mabrut directrice du service. Les points de vue se rejoignent bien, il faut encore avancer sur les possibilités de partenariat (aide aux associations, prévu dans le programme national des agences de l’eau)

  • LE PACC 2018 sera sans aucun doute le dossier le plus important des années à venir ; l’eau et le changement climatique.
  • Le SAGE NESTE et RIVIERES DE GASCOGNE, nous sommes intégrés aux commissions locales, du travail sur la planche. (Six sous bassins).
  • Le dossier de la mise en concurrence de la production d’hydroélectricité devient un enjeu majeur. Les « requins » du privé feront-ils mieux qu’EDF ? pour ma part, je pense que non. ANPER doit se positionner.
  • Suivre tous les dossiers d’EP. (Surtout les micros centrales).
  • Notre retour au CODERST. (Allons-nous y arriver ?)
  • Nous avons répondu à l’EP « Porcs Ossun » NON bien sûr.
  • En 2019 nous essayerons de prendre position sur toutes les EP du 65, qui le méritent. L’AFB étant pour nous l’expert et le garant de la biodiversité.

“Plus nombreux nous serons plus forts. Il n’est pas suffisant de faire part de votre mécontentement.” 

Indignez vous, Engagez-vous

Anne Hessel

 N’oublions pas qu’il existe des lois pour la préservation de notre environnement :

Loi constitutionnelle 2004 – 205. Relative à la charte de l’environnement.

ART 2 : Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement.

ART 3 : Toute personne doit, dans les conditions définies par la loi, prévenir les atteintes qu’elle est susceptible de porter à l’environnement où, à défaut, en limiter les conséquences.

ART 4 : Toute personne doit contribuer à la réparation des dommages qu’elle cause à l’environnement, dans les conditions définies par la loi.


Livres

C’est à lire:

« Nous voulons tous des coquelicots » Fabrice Nicolino, François Viellerette. (Septembre 2018).

Carnets d’alerte ; Pierre Rabhi, Juliette Duquesne. « L’eau que nous sommes » un élément vital en péril. (Novembre 2018).

« Ce qui compte vraiment » Fabrice Nicolino. (Octobre 2018)

SANTÉ ET HARMONIE  A VOUS ET TOUS LES VOTRE,  QUE 2019 SOIT UNE GRANDE ANNÉE POUR L’EAU. JE SUIS TRÈS INQUIET AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE, CONNAISSANT BIEN LA DIFFICULTÉ DE NOS SERVICES ET POLITIQUES A : ANTICIPER / INNOVER / S’ADAPTER.

JEAN CHARLES.