ANPER-TOS

Association Nationale pour la Protection des Eaux & Rivières Truites, Ombres,Saumons

Pollution accidentelle du Gave d’Aspe

 Encore un accident qui provoque une pollution sur le gave d’Aspe.

Un camion s’est renversé vers 13h30 , le lundi 27 aout sur la route reliant le Somport à Oloron, au niveau du fort du Portalet.

Photo de la République des Pyrénées

Le chauffeur est malheureusement décédé. Ce camion transportait une solution de chlorite de sodium dont une partie de la cuve s’est échappée vers le gave d’Aspe. De nombreux moyens ont été mis en œuvre pour limiter l’impact de cette pollution.

12000 Litres!

Mais c’est près de 12000 litres de chlorite de sodium qui se sont échappés du camion vers le gave d’Aspe, entre le 27 et 28 aout, au moment où les pompiers ont réussi à vider le reste de la cuve en en fin de journée . De plus au moment du retrait du camion, une fuite d’hydrocarbures a été constatée  et n’a pu être stoppée.

Les effets de cette pollution ont été tardifs et lents car cette solution est très volatile et soluble, ce qui explique que les impacts sur la faune et la flore n’ont pas apparus immédiatement mais c’est des centaines de poissons morts que l’on pouvaient trouver sur plusieurs kilomètres le long , au fond de ce cours d’eau.

Dépôt de plainte

Anper-TOS a déposée plainte pour pollution accidentelle et un courrier sera envoyé aux élus et personnes concernés afin qu’ils prennent enfin leur responsabilité car cet un problème récurrent avec plus d’une quinzaine de véhicule qui se sont retrouvés dans cette rivière depuis l’ouverture du tunnel du Somport.

En effet le transport par camion de matière dangereuse devrait être interdit  sur ce trajet et passer par un fret ferroviaire .

Articles de presse

Accident un camion tombe dans le gave d’aspe

Accident sur le gave d’Aspe

 

STOP NON à la réouverture de la Mine de SALAU

NON AUX PROJETS MINIERS DANS LES PYRÉNÉES

Anper-tos Pyrénées était présente.

Nous avons participé le 25 et 26 août au festival minier organisé par l’association Stopminedesalau .

Celui-ci a rencontré un véritable succès . En effet, de nombreuses associations de protection de l’environnement étaient également  présentes  comme le CEA , l’Apra Le CHABOT, FNE midi Pyrénées , Nature comminges  et bien d’autres sans oublier nos voisins Catalans et Espagnols mais  aussi des collectifs de régions de France impactées par ces nouveaux permis de recherche miniers  comme en Bretagne ou dans la Creuse, ainsi que ceux de Guyane et des U.S.A .

Le stand Anper-TOS Pyrénées

 

Mais aussi:

Une association de défense des victimes de la mine de Salsigne,  I.S.F, A.N.C, des personnalités du monde scientifique telles que Mme Anni Tébault Mony de l’IRIS

Ce festival a permis de mobiliser les troupes! Ce qui devrait permettre de continuer le combat contre ces nouveaux développements miniers nocifs à l’environnement.

En effet , ce projet de mine à Salau met en danger les sources du SALAT , rivière en bon état écologique dans les Pyrénées  ainsi que toute la biodiversité du parc régional, sans compter la Garonne qui serait polluée par cet affluent.

Le groupe ANPER TOS Pyrénées a donc rejoint ce collectif que nous soutiendrons dans les prochaines actions.

 

Les truites pourraient disparaître dans certains cours d’eau

En cause: La PKD!

Un parasite qui s’attaque plus particulièrement aux Salmonidés juvéniles met en péril la population ainsi que la  reproduction naturelle de la Truite Fario dans certains cours d’eau.

Cette maladie appelée PKD (Proliferative Kidney Disease) en Anglais ou MRP (Maladie Rénale Proliférative) en Français a été d’abord constatée en Suisse.

Elle se développe maintenant dans la région de Midi Pyrénées et plus particulièrement en Ariège.

Clichés de la colonie de Bryozoaires (Fredericella sultana) trouvée morte dans l’Oriège prés de sa confluence avec l’ Ariège.

 

Le constat:

C’est après l’effondrement piscicole dans la rivière Ariège  depuis 2007 entre Ax les Thermes et Savignac les Ormeaux que la fédération de pêche de ce département s’est inquiétée de la disparition des populations de Truites fario et en particulier des jeunes poissons. Des poissons morts avaient été retrouvés sur la partie amont et c’est malheureusement en 2016 que les études ont permis de confirmer la présence de cette maladie.

Le Collectif Clubs Mouche 31 parle également de cette maladie qui touche nos cours d’eau en avertissant les pêcheurs sur les précautions à prendre afin d’éviter d’éventuelles risques de contamination d’autres cours d’eau.

Différents médias s’alarment de la situation:

La depeche

La dépêche dans un article aborde le problème avec l’association Apra le Chabot .

France bleu

Anper-TOS est interviewé France bleu

« Les pêcheurs de l’Ariège sont inquiets. La population des salmonidés, en particulier des truites, se réduit drastiquement depuis plusieurs années dans la rivière éponyme« .  https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/le-nombre-de-truites-en-chute-libre-dans-l-ariege-en-raison-d-une-maladie-causee-par-des-parasites-1534005803

France info

« Face à l’effondrement drastique de la population des salmonidés dans les eaux du département, la fédération de pêche de l’Ariège compte lancer ».

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/ariege/foix/ariege-nombre-truites-coule-flot-1525744.html

Nous  tenons à rajouter que les débits réservés trop faibles sur certains cours d’eau nous semblent être un facteur aggravant pas assez pris en compte dans les différents médias qui abordent la question.

Dernières nouvelles

Nous avons appris que cette maladie aurait été signalé dans un cours d’eau du département de la Lozère.

 

 

Rejets non conforme dans la Neste d’Aure

Rejets non conforme d’une station d’épuration dans la neste d’Aure

Rejets non conforme dans la neste d’Aure

Après les rejets directs des WC d’une patinoire dans la Neste d’Aure ,  nous constatons maintenant qu’une Station d’épuration entre Arreau et Sarrancolin déverse des rejets non conforme à la réglementation dans cette rivière. (voir la suite)

Passe à poissons sans eau à OLORON

(Photo Oloronblog)

L’échelle à poissons est à sec!

Nous ne pouvions pas rester sans réaction lorsque l’on voit ces images avec des poissons se blessant sur les parois en  croyant pouvoir continuité leur long voyage afin de pouvoir retrouver les frayères du gave d’Aspe ou d’Ossau.

En effet la passe de montaison étant a sec les poissons se dirigent vers les rejets de la micro centrale comme vous pourrez le voir  sur la vidéo ci-dessous :


Vous pouvez également lire l’article  issu de oloron blog

Problème récurent

 

Photo Massey

Ce problème récurent sur les outils de montaison n’est pas isolé sur ce cours d’eau et nous avons profité de ce courrier pour interpeller la DDT64 . (lire la suite)

Les choses ont bougé depuis l’envoi de notre courrier puisqu’ un appel téléphonique , nous a appris que la passe était à nouveau en eau depuis ce matin 3 aout, grâce aux effort des membres de l’AAPPMA d’Oloron.

 

 

 

 

 

Rapport et Avis sur le projet de microcentrale sur le Pontajou

DERNIERES NOUVELLES

Pont de Pontajou

Pont sur le Pontajou (photo de Lousta)

Une bonne nouvelle pour nos rivières en espérant que le préfet suive l’avis défavorable du commissaire enquêteur , en prenant également en compte l’avis de notre association concernant le projet de micro-centrale, dans la commune de Saugues et Venteuges, sur le Pontajou classé en liste 1 et 2 dans un site Natura 2000  et affluent de la Seuge.

Comme vous pourrez le lire dans le rapport général de l’enquête publique , c’est la mobilisation qui permet de faire capoter ce genre de projet qui a un seul but financier de la société Hydroplus.

Ruisseau-pontajou (photo visorando)

 

 

 

    Le 25 septembre 2018                   Bonne nouvelle

      La DDT et le CORDEST ont donné  aussi un avis défavorable.

 

En reprenant l’argument principal de l’association Anper TOS sur la déposition à l’enquête publique, il apparait que le droit fondé en titre ne s’applique pas car le site initial est en ruine . De plus le projet prévoit  des modifications du tracé de la rivière et de conduite forcée.  Ce projet risquerait des recours auprès de l’Europe sur le motif qu’on ne peut pas prouver l’absence d’impacts dommageables en site NATURA 2000.

 

Nous vous tiendrons informés de la décision du Préfet, qui en cas d’avis favorable , s’exposerait à des recours juridiques .

Anper-TOS © 2018 Mentions légales